Article iridologie dans revue recto-verseau

 

L'iridologie,

 

 Je suis naturopathe en Suisse romande, je pratique l’iridologie en cabinet depuis 25 ans et même si les techniques de diagnostic ont évolué ces dernières années un bilan iridologique reste pour moi le premier geste que je pratique lorsque je reçois un nouveau patient, je dis nouveau car quand on a vu un œil, il va rester identique durant de nombreuses années et il ne sert à rien de le regarder à chaque consultation.

L'œil d’un patient est pour moi sa carte d’identité car d’après sa couleur, je connais sa constitution (lymphatique, bleu ; hématogène, brun ; mixte, brun vert ) et donc son terrain  c’est-à-dire les prédispositions génético-pathologiques de chaque constitution.Par exemple un œil bleu aura plus facilement une infection ou du

alors qu’un oeil brun aura plus facilement des problèmes circulatoires, un œil mixte, des problèmes digestifs. Je vois l’encrassement acide ou les carences, l’état du système nerveux et l’état de la circulation sanguine, si l’on a de l’artériosclérose ou une déminéralisation etc.….

 Après avoir constitué un bilan de santé par l’examen de l’œil, je soumets le patient à un appareil russe développé pour la recherche spatiale qui s’appelle «  amsat » . Cette mesure très objective et reproductible se pratique en envoyant à l’aide d’électrodes un courant électrique dans tout le corps et un logiciel complexe va analyser une centaine de mesures en deux minutes. Ces mesures sont un vrai scanner énergétique et nous donnent des informations sur l’état de santé présent du patient.

Si je vous parle de ces mesures, c’est parce qu’elles me permettent de prouver que l’iridologie est une science exacte car systématiquement les informations que je recueille dans les yeux me sont confirmées par mon appareil de mesure énergétique.

Du reste je donne des cours d’iridologie dans des écoles de naturopathe et je tache toujours de comparer les différents moyens de diagnostics pour valider cette technique certes empirique mais ô combien précise.

 

Historique :

Ignace PECZELY médecin Hongrois est né le 16 janvier 1826 et c’est le premier a étudier les fondements de l’iridologie

 Il a 11 ans lorsqu’il est attaqué par une chouette qui est aveuglée par la lumière du jour. En se défendant, il lui casse involontairement une patte.

 Puis par hasard il observe l’apparition d’un trait  dans l’iris d’un de ses yeux, du même côté que la patte blessée.

Homéopathe et chercheur né, il est frappé par les différences des yeux de ses consultants et, se souvenant de la chouette de son enfance, il se met à examiner systématiquement leurs iris. Il observe les différents yeux de ces patients, coordonne ses observations, réfléchit sur les signes, leurs emplacements, leurs modifications éventuelles, en tire la signification et des indications pour ses diagnostics. Les résultats viennent confirmer la justesse de ses intuitions et il  acquiert bientôt la réputation d’un médecin extraordinaire qui fait miracle.

 

Mais c’est à partir du début du XX° siècle que la technique iridologique va se propager très rapidement en Europe, aux Etats-Unis et en Inde. C’est en 1915 que le docteur Léon Vannier, médecin homéopathe français, devient le chef de file de cette médecine et pratique l’iridologie. Il écrit un premier ouvrage en 1923 : Le Diagnostic des maladies par les yeux.

Aux environs des années 1930, nous trouvons deux spécialistes de grande renommée et qui ont légué à la France le plus gros patrimoine d’expériences :

Il s’agit d’une part de Gaston Verdier et d’autre part de Gilbert Jausas qui publie deux célèbres ouvrages : «Traité pratique d’Iridologie médicale » et « Iridologie rénovée» chez Maloine.

 

Mais c’est Bernard Jensen qui dans les années 50 a le mérite de

développer sur le plan mondial l’iridologie

 

description :

C'est une technique qui permet de définir l'état de santé par l'examen de la partie colorée de l’œil : l'IRIS.

L'examen de l'iris nous renseigne assez précisément sur de nombreux points de l'état général : les ressources disponibles, le bagage héréditaire, le caractère, les déséquilibres hormonaux  et  nerveux,  les  carences,  les  excès,  les déficiences.

L'iridologue vous renseigne sur les causes de votre maladie ou de vos problèmes, il vous explique vos erreurs et vos fautes qui ont donné l'occasion à votre organisme de se déséquilibrer, de s'encrasser ou de se déminéraliser.

D'après sa topographie, il vous prévient de la faiblesse, de l'infection ou de l'encrassement de telle ou telle partie de l'organisme.

L'iridologue vous révèle si vous avez un excès d'acide urique, pyruvique ou oxalique, de cholestérol ou un manque de calcium. Il vous informe de vos carences en sels minéraux et en oligo-éléments et, surtout, il peut vous dire exactement où en est votre système neurovégétatif.

Le système neurovégétatif est autonome et indépendant de notre volonté. Il innerve tous nos organes et c'est grâce à lui qu'une vie interne est possible, rythme cardiaque, respiration, péristaltisme intestinal, digestion, élimination, etc. Renseignements précieux car le plus grand pourcentage de maladies rencontrées de nos jours a pour origine un déséquilibre des deux grands nerfs de ce neurovégétatif : le nerf sympathique et le nerf parasympathique.

En bref, l'examen de l'iris permet de faire d'une façon précise et sans danger un bilan complet de votre état organique. 

 

L’iridologue en soi, s’il n’était que cela serait vite limité dans la suite du processus d’aide à la guérison du patient et c’est pour cela que la plupart des professionnels qui utilise cette technique sont les naturopathes.

La naturopathie est une science exacte qui tire son enseignement sur l'observation des phénomènes de la nature, de l'étude de l’anatomie, de la biologie, de la physiologie et de l'écologie.

Officiellement, la naturopathie se décrit comme étant la philosophie, l'art et la science qui visent à apporter à l'être humain la meilleure santé possible en lui apprenant à gérer correctement ses habitudes de vie.

Donc le «  naturopathe iridologue » va établir un plan de réforme dans votre mode de vie, afin de stimuler les mécanismes de guérison, de cicatrisation, de désintoxication, d’autolyse, d’autorégulation et va conseiller ses clients sur des thèmes tels que la suralimentation, l'exercice, l'équilibre activité-repos, le milieu de vie, l'ensoleillement, l'hygiène, la gestion du stress, l'équilibre émotionnel, etc.

Il sait que la maladie a deux causes principales : intoxication et carences.

 

L’intoxication est due aux différentes substances nuisibles absorbées par l’alimentation, la respiration et la peau et l’impossibilité à l’organisme surchargé de les éliminer. 

Mais aussi du fait que notre alimentation est souvent trop riche et trop importante pour les possibilités de notre système digestif.

 

Les carences sont dues à une mauvaise hygiène alimentaire souvent déséquilibrée et trop raffinée.

Diminuer l’intoxication consiste à éliminer de son organisme ce qui ne devrait pas s'y trouver. Combler les carences consiste à fournir à l'organisme ce dont il a besoin.

C’est là que l’iridologie va être une aide unique au naturopathe dans sa recherche des causes profondes des éventuels déséquilibres.

 

Le naturopathe iridologue

·        va avant tout établir un diagnostic complet avec anamnèse et bilan du terrain (iridologie, Amsat), EAV de Voll, organométrie, point ting, radiesthésie, kinésiologie, etc.)

·        va stimuler les émonctoires naturels (foie, reins, peau, intestins etc.) pour drainer les toxines avec des draineurs connus.

·        va rééquilibrer votre alimentation.

·        va vous prescrire des compléments alimentaires, si nécessaire.

·        stimuler tel ou tel organe avec de la phyto ou aromathérapie, avec l’homéopathie ou la spagyrie.

·        vous enseigner les rudiments d’une vie saine (sport, respiration, relaxation…)

·        vous proposer des traitements énergétiques pour stimuler les principales fonctions (massages énergétiques, champs magnétiques pulsés, acupuncture, réflexologie...)

Nous voyons donc que l’iridologie s’inscrit totalement dans le concept de santé globale ou la recherche des causes profondes et l’interaction de tous les organes et fonctions est chose aisée avec cette technique simple, précise et je dirais même presque magique.

Je vous donne ici quelques exemples parmis des centaines que j’ai pu observer en cabinet.

Un homme vient en consultation car il se plaint de problèmes digestifs, de tension au niveau du plexus solaire et des douleurs au niveau des vertèbres dorsales. L’auscultation me révèle une scoliose et un diaphragme enfoncé anormalement. L’analyse à l’amsat me confirme un blocage énergétique au niveau de cette même région et l’œil de ce patient comportait une et une seule ogive (petit trou dans l’iris) et devinez ou : exactement à l’emplacement du diaphragme dans la cartographie de l’oeil.

 Une dystonie neuro végétative en hyper sympathicotonie est chose fréquente en ces temps modernes ou le stress est présent partout et l’état du système sympathique et parasympathique se voient très bien dans l’œil au niveau de ce que l’on appelle la collerette et c’est tous les jours que je mesure en cabinet une hyper fonction du neurovégétatif que j’ai auparavant décelé dans l’œil du patient. 

L’acide urique, pyruvique et oxalique imprègnent l’iris et une mesure avec un papier tournesol nous révèle bien souvent le terrain acide du patient sous l’emprise du stress et d’une alimentation trop souvent déséquilibrée.

Je pourrais ainsi passer en revue des centaines de cas concrets qui me confortent dans ma passion de l’iridologie. Pour toutes ces raisons, je continuerai à pratiquer et enseigner l’iridologie qui est à mon avis un outil extraordinaire pour tout thérapeute soucieux de pratiquer une approche holistique de la santé.

Althaus Daniel

Naturopathe, iridologue agréé ASCA, RME, APTN

www.althaus-sante-peinture.ch

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site